Actu

Comment rompre un contrat ?

On appelle contrat, un accord contractuel qui crée des responsabilités et des droits au sein de deux parties ou plus. Nombreux sont les types de contrats existants et en fonction de ceux-ci les réglementations de rupture divergent. Découvrez ici comment rompre un contrat.

La rupture d’un contrat par consentement

Si l’engagement se substitue à la loi des diverses parties intervenantes, son caractère obligatoire est uniquement basé sur les désirs des contractants. Par conséquent, ceux-ci ont la liberté, à n’importe quel moment, de changer le contrat par accord mutuel ou encore de le dissoudre avant son échéance.

A découvrir également : Quelle est l’importance de la dynamique de groupe ?

Si vous désirez mettre un terme à votre engagement actuel, vous avez la possibilité de le négocier avec le co-contractant afin de conclure une résiliation à l’amiable du contrat. Ceci se fera sous les clauses que vous définirez ensemble.

La dissolution d’un CDD avec préavis

Dans le domaine du droit français, il existe une règle d’interdiction des contrats indissoluble selon laquelle un individu ne peut définitivement demeurer prisonnier d’un contrat. Par conséquent, si l’engagement n’inclut aucune durée spécifique, les différentes parties sont en mesure de le rompre à n’importe quel moment sans raison valable.

A voir aussi : Comment calculer prorata congés payés ?

Par contre, ces parties ont l’obligation d’observer une période de préavis. Autrement dit, il faudra informer au préalable le cocontractant de votre volonté de dissoudre le contrat. Si le délai de préavis n’est pas prévu dans l’accord, il faut tout de même respecter une échéance raisonnable.

Un cas de non-respect de ce délai engage la responsabilité civile et une obligation de paiement d’une indemnisation à l’autre partie.

La résiliation avant échéance d’un contrat

Pour un cas d’accord fixé pour une durée donnée, il existe également quelques moyens de dissoudre de manière unilatérale l’engagement avant son échéance. Cette rupture peut être donc effectuée soit par résolution, soit par résiliation.

Une résiliation entraîne une annulation du contrat uniquement dans le futur. Elle ne possède aucune répercussion sur les services déjà réalisés par les différentes parties. Ce type de dissolution est destiné aux accords à exécution consécutive (un contrat d’abonnement ou encore de bail).

Par contre, une résolution suppose une dissipation rétroactive de l’accord. En d’autres termes, le contrat et ses actions seront invalidés. Les différentes parties intervenantes doivent mutuellement se retourner les profits des services exécutés conformément au contrat.

Le contrat peut comprendre une clause qui prévoit cette forme de rupture au cas où l’une des parties ne se conformerait pas aux obligations de l’accord. Il est notamment question d’une clause résolutoire qui peut anticiper la rupture ou la résolution de l’engagement.

La non-exécution du contrat ou un cas de force majeure peut également être à l’origine de l’interruption avant terme d’un contrat.

Article similaire