Actu

Comment calculer prorata congés payés ?

Tout travailleur a droit à des congés payés à la solde de son employeur. Selon le code du travail, se prorata de congé se fait en dehors des congés annuels et des jours fériés chômés connus de tous et par rapport à la période de référence définis par le code du travail.  Comment calculer le prorata de ses congés payés en fonction de ses modalités de travail ? La suite de cet article vous donnera de plus amples explications sur le sujet.

Proratisation de congés incluant un vendredi férié ?

Pour calculer les jours de congés incluant un vendredi férié, il faut dénombrer tous les jours de travail du lundi au samedi dans votre période de référence puis en soustraire les jours déclarés fériés. Une fois que vous avez remarqué qu’un vendredi est férié, et que le jeudi est un jour de congé stipulant que le travail doit être repris le lundi suivant, alors votre samedi est considéré également un jour de congé.

A découvrir également : Quels sont les 3 savoirs ?

Proratisation de congés payés pour un salarié à temps complet ?

Les jours de congés payés accordés au salarié sont généralement calculés en jour ouvrable soit du lundi au samedi, jours considérés comme jours de travail. Dans ce cas-ci, le décompte commence dès le premier jour d’absence du salarié et prend fin la veille de son retour dans l’entreprise. Tous les jours fériés et chômés seront extrait de ce décompte excepté les dimanches Le calcul du prorata en jours ouvrés c’est-à-dire du lundi au vendredi est également possible mais plus rare.

Proratisation des congés payés pour les travailleurs à temps partiel ?

La proratisation du nombre de jours de congés pour les travailleurs à temps partiel se fait de la même manière que celle des travailleurs à temps plein. La légère différence se trouve au niveau des jours ouvrables qui ne prennent en compte que la période du lundi au mercredi pour le travailleur à temps partiel. Il suffira de vérifier que le fractionnement du salarié à temps partiel n’aboutisse pas à d’éventuelles ruptures d’égalité avec les autres salariés.

A lire en complément : Quelle est l’importance de la dynamique de groupe ?

Proratisation de congés payés en cas de maladie professionnelle ou de cessation involontaire de travail pour un salarié quelconque ?

Lorsque le salarié tombe malade avant son départ en congé alors il bénéficie d’un report des jours de congés non pris. Le décompte des jours prend en compte toute la période de convalescence du malade.

Aussi ,il est important de savoir que l’indemnité la plus favorable au salarié doit être celle retenue par l’employeur.

Article similaire