Cursus

Qu’est-ce que la transition professionnelle ?

La transition professionnelle est un projet mis en place pour aider certains salariés à changer de profession ou de métier. Plusieurs fonctionnaires s’y lancent depuis quelques années. Cependant, cette démarche s’effectue sous certaines conditions. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce concept.

Que comprendre par la transition professionnelle ?

La transition professionnelle est un programme instauré par le gouvernement pour permettre à certains employés de changer de métier ou de profession. Ces derniers suivent une formation certifiante pendant qu’il occupe encore un poste dans une entreprise.

A voir aussi : Bac pro commerce : ce que vous apporte cette formation

L’administration accorde un congé spécifique ou réduit le temps de travail du demandeur afin qu’il se consacre à sa formation. Cette requête peut s’effectuer par tout salarié. L’essentiel est de justifier que vous exercez une activité rémunérée depuis 2 ans consécutifs ou non, dont 1 an au sein de la même structure.

Les démarches à suivre

Pour obtenir l’autorisation de faire une transition professionnelle, vous devez envoyer une demande à votre employeur et à l’organisme financeur. Les démarches peuvent changer en fonction du statut de votre contrat.

A voir aussi : 3 conseils pour bien vous former tout au long de votre carrière

 

CDI

Si vous êtes en CDI, vous devez adresser une demande écrite d’autorisation d’absence à votre patron. La lettre doit être recommandée avec accusé de réception. Renseignez les informations suivantes :

  • date de formation et de l’examen concerné ;
  • intitulé et durée de la formation ;
  • organisme qui se charge de la formation.

N’oubliez pas de joindre un certificat d’inscription si vous avez besoin d’un congé pour passer une évaluation. Lorsque la mise à niveau doit prendre 6 mois au moins, transmettez la requête 120 jours avant le début de la formation. Votre employeur a 30 jours pour vous répondre. Au cas où vous ne recevriez aucune notification, l’autorisation s’active automatiquement.

Par contre, le chef de l’entreprise peut reporter votre permission de 9 mois. Il doit néanmoins justifier que votre absence peut avoir des conséquences sur la production de la structure. Par ailleurs, vous devez envoyer une demande à la commission paritaire interprofessionnelle régionale pour la prise en charge de votre transition professionnelle.

CDD

Si vous êtes en CDD, la démarche est pratiquement similaire à celle d’un employé en CDI. Cependant, lorsque la formation se déroule après la fin du contrat, vous n’avez pas besoin de faire une demande d’autorisation à votre employeur.

Vous devez simplement vous adresser à la commission paritaire interprofessionnelle régionale de votre lieu de travail ou de résidence. Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant que votre bail n’arrive à terme. Assurez-vous également que la formation démarre six mois après la fin du contrat.

En résumé, la transition professionnelle est un projet qui consiste à changer de métier ou de profession. La durée de cette démarche varie selon la formation choisie.

Les avantages de la transition professionnelle

La transition professionnelle est un projet important qui peut apporter de nombreux avantages à ceux qui décident de l’entreprendre. Voici quelques-uns des principaux avantages :

Le principal avantage est bien sûr la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances dans une nouvelle profession ou un nouveau métier. Cela permet non seulement d’améliorer son employabilité, mais aussi sa capacité à relever de nouveaux défis.

En apprenant quelque chose de nouveau, il faut noter que certains secteurs d’activité offrent des niveaux de salaire plus élevés que d’autres. En changeant pour l’un de ces domaines, cela offre souvent une meilleure rémunération et une stabilité financière accrue.

Un nouvel emploi pour une meilleure perspective financière (Crédit photo: Emploi Store)

La transition professionnelle peut apporter de nombreux avantages pour ceux qui souhaitent se reconvertir ou changer d’orientation professionnelle. Elle permet à chacun de découvrir de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons.

Les obstacles à surmonter lors d’une transition professionnelle

La transition professionnelle n’est pas toujours facile et peut être accompagnée de nombreux obstacles. Il faut anticiper les défis que vous pourriez rencontrer afin de les surmonter plus facilement. Voici quelques-uns des principaux obstacles à prendre en compte :

Lorsque vous changez de métier ou de secteur d’activité, il faut se préparer et apprendre autant que possible sur le nouveau métier avant même de commencer la transition.

La perte potentielle du revenu actuel pendant la période où vous suivez une formation ou cherchez un nouvel emploi peut être source d’inquiétude financière importante. Si c’est votre cas, envisagez un congé sans solde plutôt qu’une démission immédiate.

Budget pour passer à une nouvelle carrière (Crédit photo: unsplash)

Même si certains obstacles peuvent provenir de facteurs externes aux individus, il y a ceux émanant de leur propre personne, tels que les croyances limitantes, qui peuvent bloquer la transition professionnelle. Ces croyances incluent notamment la peur de l’inconnu et l’auto-sabotage.

En prenant le temps d’examiner ces croyances et de travailler sur elles, il est possible de les surmonter pour atteindre ses objectifs professionnels.

Changer sa carrière peut être difficile mais gratifiant (Crédit photo: unsplash)

En fin de compte, toute démarche nécessite un plan bien réfléchi accompagné d’un budget adéquat. Bien qu’il soit toujours compliqué de changer son style de vie ou son travail, ne perdez jamais votre motivation et gardez à l’esprit que chaque obstacle rencontré sera une opportunité pour apprendre quelque chose de nouveau.

Article similaire